Livre, La gourmandise ne fait pas grossir – Ariane Grumbach

Croyez moi ou pas dans le milieu culinaire comme ailleurs, nombreux sont celles et ceux faisant face à des problèmes liés à l’alimentation. Bien que super informés sur le sujet, dégustations, testings, ateliers et autres activités gustatives mettent les corps des pros des métiers de bouche à rude épreuve. Je n’échappe naturellement pas à la règle.

En huit ans j’ai pris près de neuf kilos dont cinq sur les trois dernières années ! Un truc de dingue lorsque je le lis. Et même si certains me disaient trop maigre à l’époque, je me sentais parfaitement bien dans ma peau ! Tout était simple, j’avais tout simplement moins faim et beaucoup moins d’occasions de manger et/ou de penser aliments qu’aujourd’hui.

Le fait est là, mon style de vie, mon boulot, ma famille tout a changé durant ces dernières années. Naturellement mon rapport à l’alimentation, à la nourriture a fait de même sans que je m’en rende réellement compte.

Après des semaines de conscientisation du problème , je décide la semaine dernière de passer à l’action. Oui mais voilà par quoi commencer sachant que je ne veux rien de radical ni de violent dans ma démarche. Alors que j’ignore par où commencer je reçois un message d’Ariane Grumbach, l’auteur de La Gourmandise ne fait pas grossir.

Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

Déclic ! Je prends ça pour un signe et me dirige tout droit vers ma bibliothèque pour y trouver son livre acheté au Festival International du Livre Gourmande de Périgueux en fin d’année dernière. Notre rencontre elle date de 2010. Toutes les deux blogueuses, nous participions ce jour là à une dégustation de nouveaux produits dans les locaux du journal l’Express. Son discours positif et ouvert m’avait alors interpellé. Je me suis mise à la lire et à la suivre sur les réseaux sociaux.
Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

interview

comment es tu venue à écrire ton premier livre ?

Quand j’ai commencé mon métier de diététicienne-nutritionniste, j’ai tout de suite ouvert un blog pour partager mon approche car elle n’était pas forcément classique. Puis, petit à petit, est venue l’envie de l’objet, du livre, que j’aime beaucoup. J’y songeais, on m’incitait aussi à me lancer et finalement c’est un éditeur qui est venu à moi (sourire)

pourquoi un abécédaire pour parler alimentation ?

Chaque personne étant différente, l’abécédaire offre la liberté de faire son propre chemin avec le livre. Chacun le lit comme il le souhaite, dans l’ordre désiré, au rythme voulu. Cette forme me permet également d’aborder pleins de sujets satellites et de toucher plein de gens très différents.
Grâce à lui, j’espère pouvoir aider des personnes qui se posent des questions sur leur rapport à l’alimentation et ceci de façon décomplexée.

Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

ta démarche s’inscrit dans le respect de chacun, l’empathie…

Je suis une reconvertie (sourire). Quand j’ai eu le déclic pour ce métier je me suis rendue compte que je m’intéressais réellement aux personnes et que j’étais super gourmande. J’avais tout simplement envie de réconcilier les personnes avec la nourriture, envie de les faire renouer avec le plaisir de manger. Lors de ma formation j’ai pris conscience de la complexité du lien existant entre chaque individu et la nourriture. Nous sommes tous différents et avons des liens personnels à la nourriture. Dans mon métier je tente de comprendre la personne et tente de l’aider à retrouver une relation sereine.

cette démarche est-elle aussi rare qu’elle en a l’air chez les professionnels de la nutrition ?

(sourire) Le BTS diététique et la formation pour devenir diététicienne prônent effectivement l’inverse de ça. En somme, on parle avant tout régime, comptage de calories, contraintes … Je ne voulais pas m’arrêter la. J’ai entendu parler du groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids. Ils avaient une toute autre approche, plus globale de l’alimentation. Je me suis formée avec eux au côté émotionnel des choses, aux thérapies d’acceptation où l’on travaille sur la conscience. Ainsi, je m’efforce de ne jamais être dans le jugement mais dans la compréhension, dans l’accompagnement. De temps en temps j’entends des choses terribles. « Vous n’avez pas le droit de.. »., « comment vous avez mangé ça ? ». Des démarches dures et infantilisantes.

Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

l’anglo saxonisation de notre alimentation nous a apporté, entre autres choses, le NO (NO gluten, NO fat, NO lactose…). Phénomène de mode ou réalité alimentaire ?

Quand on voit tout ce qu’il y a sur le sans gluten, les livres, les animations, le phénomène touche des gens partout en France, c’est donc qu’il existe. De l’autre côté, impossible de nier non plus le phénomène de mode mais il existe aussi une réalité qui tient à des choses complexes comme l’évolution de la composition de la nourriture et la fragilisation de notre intestin. Encore une fois chacun est différent, le gluten n’est pas le mal.  Je ne suis pas d’accord sur le fait que le « sans » signifie saint. Il faut une alimentation variée. En fait le NO n’est pas la chose qui me fait le plus peur. Ce que je crains d’avantage c’est l’approche fonctionnelle de la nourriture vs l’alimentation plaisir, l’alimentation partage comme chez les latins. C’est ça qui me parait être le bon abord et le plus important.

Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

ce qui m’a plu

  •  la démarche positive de l’auteur dans un monde dominé par les diktats de la pub et du marketing en matière d’aliments à ingérer et de mensurations à égaler. Un fait trop rare chez les diététiciens nutritionnistes.
  • le format poche qui en fait un compagnon à emporter partout avec soi pour en croquer un bout
  • le ton, direct franc, illustré de propos entendus
  • les mots choisis de cet abécédaire qui tracent un large cercle autour de la notion d’alimentation

Livre, La gourmandise ne fait pas grossir - Ariane Grumbach

Une chose est certaine Ariane et son livre m’ont donné le déclic. Peut être un jour, si j’en éprouve le besoin, irais-je plus loin en consultant. En effet, je suis convaincue d’une chose : on ne peut pas faire face à tout seul. Il faut savoir bien s’entourer et bien entendu cela est aussi valable en matière de nutrition 😉 Baisers gourmands

informations pratiques

La gourmandise ne fait pas grossir – Ariane Grumbach 

Editions : Bien Être – CarnetsNord : 13 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge