Restaurant, L’innocence, gastronomie végétale et flexitarienne

Restaurant, L’innocence, gastronomie végétale

Le cœur est la source de l’innocence … et du bonheur. Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles.

C’est sans aucun doute avec le leur… de coeur… qu’ Anne Legrand, en cuisine, et Jonathan Caron, en salle, ont ouvert leur restaurant il y a quelques semaines à peine dans le neuvième arrondissement de Paris.

Restaurant, L'innocence, gastronomie végétale
Légumes printaniers, navets kabuki, betterave en croûte de sel, petits radis, petits pois, jus de céleri blanchi à la coriandre et yuzu Hosho

l’adresse

Quelque peu porte bonheur, puisque qu’à l’Innocence ont précédé, entre autres, restaurants Spring et Oka.

Ambiance et déco ont été confiées à Caroline Tissier. A la fois restaurant de quartier et atelier gastronomique, l’architecte a travaillé dans l’esprit bistro chic. L’ensemble, sobre, contemporain fait la part belle à des tons doux de bruns tout en laissant pénétrer un maximum de lumière dans la salle. Disposée tout en longueur avec banquettes des deux côtés, la pièce accueille à la fois, une vingtaine de convives côté fenêtre et la cuisine ouverte coté cour.

Restaurant, L'innocence, gastronomie végétale

l’équipe

Elle, Anne Legrand,débute au Trianon Palace de Gordon Ramsay, poursuit chez Helène Darroze puis chez Guy Savoy, puis…Itinéraires, Le Clarence, et enfin La Belle Etoile.

Lui, Jonathan Caron, était déjà sur place. Chez Oka depuis 3 ans avec Raphael Rego, il a, entre autre, exercé ses talents à L’Ambroisie de Bernard Pacaud, à la Bigarade de Christophe Pelé, ou encore à l’Atelier Rodier du chef Santiago Torrijos, place où il rencontre Anne en 2015.

Ils se sont croisés, séparés puis retrouvés pour donner vie à Innocence.Restaurant, L'innocence, gastronomie végétale

la cuisine

N’en déplaise aux sympathisants des « accompagnements », ici les légumes sont rois. En avant mais pas exclusifs, travaillés dans un respect quasi monastique, on les trouve au coeur même des recettes. Une approche donc végétale et flexitarienne. Ainsi, chaque jour, poisson et viande s’alternent aux côtés des produits du potager, sourcés avec attention : légumes de chez Annie Bertin, poisson Tom Saveurset viande Fleur Godart

Restaurant, L'innocence, gastronomie végétaleLes effets maraîchers, un peu sauvages, ultra léchés des présentations feront languir les plus esthètes d’entre nous.

Restaurant, L'innocence, gastronomie végétale
Cabillaud de ligne, pousses de roche, cresson, asperges, beurre monté à l’ague dulse.

prix

Au choix, menu en deux 25 ou 23€ ou trois services 30€ hors boisson

A ce prix là on fonce !!!!!

Restaurant, L'innocence, gastronomie végétale
Fraises, rhubarbe confite, oseille, noisettes amandes, pollen

informations pratiques

L’innocence

28 Rue de la Tour d’Auvergne

75009 Paris

Téléphone : +33 1 45 23 99 13

Déjeuner de 12h30 à 13h30 (sauf samedi et dimanche) – Dîner: de 19h30 à 22h30 (sauf dimanche)

Métro : Anvers – cadet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :