Femmes entrepreneurs, Sophie Muia grossiste pour boulangers, pâtissiers…

Lancement aujourd’hui d’une nouvelle rubrique consacrée aux femmes entrepreneurs dans les métiers de bouche. Une idée née lors d’une interview avec un Chef Etoilé à qui je posais la question de la sous représentation des femmes en cuisine. « C’est qu’elles doivent êtres moins bonnes que les hommes ».

Féministe moi ? Non ! Mais pour l’égalité des chances quel que soit notre genre, OUI ;-). Alors ces nanas, donzelles, gonzesses… moeufs, poules qui croisent ma route, entreprennent avec conviction et succès dans le milieu des métiers de bouche, et bien nous allons en parler ;-).

Celle qui a accepté d’inaugurer cette rubrique s’appelle Sophie Muia. Nous nous sommes connues grâce à l’équipe du Concours International du Macaron Amateur. Un concours pro-am exceptionnel dont j’ai eu la chance d’être juré sur Paris deux années de suite et dont je suis totalement fan. Sophie n’est pas chef pâtissier, elle n’est pas chocolatier non plus. Non ! Elle oeuvre au quotidien en tant que grossiste pour les boulangers, pâtissiers, restaurateurs, glaciers dans le sud de la France. Elle a, en outre, lancé un site internet marchand accessible aux particuliers.

Femmes entrepreneurs, Sophie Muia grossiste pour boulangers, pâtissiers, restaurateurs

My Little Recettes : Sophie, vous êtes à la tête de plusieurs entreprises dans les métiers de bouche, dites m’en plus sur vos activités.

Sophie Muia : nous sommes grossiste sur le littoral azuréen pour boulangers, pâtissiers, restaurateurs, glaciers. L’entreprise, la SARL Bacchi, fournit de la matière première, de l’emballage, de l’hygiène et des ustensiles de cuisine aux professionnels. C’est une entreprise familiale crée par mes parents il y a 34 ans. Je la dirige maintenant depuis 20 ans (sourire).

Il y a trois ans, j’ai décidé de lancer un site de vente en ligne www.generationcooking.com. Le site a deux missions. Offrir l’opportunité aux particuliers d’accéder à du matériel et de l’alimentaire jusque là réservés aux professionnels. Fournir plus de services aux professionnels en leur permettant de passer commande 24h/24h et d’être livrés partout en France, en 48 à 72h

Femmes entrepreneurs, Sophie Muia grossiste pour boulangers, pâtissiers, restaurateurs
MLR : quelles motivations vous ont poussée à reprendre le flambeau familial dans un domaine si masculin ? 

SM : on va dire que comme Obelix je suis tombée dedans lorsque j’étais petite (sourire). Mon père m’emmenait dans les laboratoires de pâtisserie, cuisines de grands restaurants et sur les salons comme le SIRHA ou le SIAL. Lorsque j’avais 7 ans, je regardais les artisans du goût travailler avec passion. j’étais en totale admiration devant eux. Au fil du temps j’ai découvert qu’il s’agissait de l’univers dans lequel je voulais évoluer. Le fait qu’il n’y ait que des hommes ne m’a jamais gênée car étant entrée dans ce monde très jeune tous les aspects du métier me semblaient naturels.

MLR : quels ont été les grands virages à ne pas louper pour vos deux entreprises ?

SM : l’entreprise historique devait être développée pour perdurer. Nous avons concentré nos actions sur elle dans un premier temps. Nos gammes de produits, largeur et profondeur ont été augmentées, pour mieux répondre aux attentes de nos clients et en développer de nouveaux. Résultat, dont nous ne sommes pas peu fiers (sourire), nous avons doublé notre chiffre d’affaires.

Ensuite l’idée de la vente en ligne a commencé à me trotter dans la tête. J’ai pris conscience du phénomène des émissions culinaires télévisées. J’ai pu constater le retour des français à la cuisine maison et au partage. La pâtisserie aussi commençait à émerger et avec elle le constat suivant : la réussir chez soi sans matériel adapté relevait de l’exploit.
Le site et ses grandes lignes étaient clairs pour moi. Je pensais que la vente en ligne allait fonctionner. Je reste persuadée que le e-commerce sera le vecteur de vente principal d’ici 10 ans. 

Femmes entrepreneurs, Sophie Muia grossiste pour boulangers, pâtissiers, restaurateurs

MLR : Avez-vous constaté des évolutions dans l’offre de matériel et de sec en deux décennies ?

SM : nous assistons, en particulier depuis 10 ans, à une augmentation spectaculaire des produits innovants dans le domaine du matériel de cuisine. Nos fabricants ont réellement augmenté leurs pôles Recherches et Développement afin de faciliter et améliorer le travail quotidien des chefs.

MLR : Comment expliquer cette sous représentation des femmes dans le secteur ?

SM : je pense que l’attitude sexiste de certains chefs y est pour beaucoup. Il faut être très forte mentalement lorsque l’on est une jeune apprentie et que l’on entend toute la journée des blagues sexistes. Mais les choses changent et les attitudes aussi. Je constate en outre une évolution positive du nombre de femmes en pâtisserie.


MLR : Quelles qualités vous paraissent essentielles pour travailler dans ce monde tres masculin de la gastronomie ? 

SM : la force, la persévérance, l’humour, la rigueur, ne rien prendre personnellement

MLR : Votre entreprise est partenaire d’un concours culinaire que j’adore : le Concours international du Macaron Amateur. Pourquoi les avoirs choisis ?  

SM : très simplement. Je connais et travaille avec Pascal Lac, Chef Pâtissier à Nice, l’un des organisateurs du concours depuis 20 ans. Dès la création de generationcooking.com, j’ai souhaité devenir partenaire du concours. Lors de la première édition j’ai rencontré d’autres pâtissiers Relais Desserts comme Denis Matyasy et Vincent Guerlais. Le feeling est tout de suite passé avec eux. Ce sont d’excellents professionnels. L’humour, la sympathie, l’échange sont au rendez-vous de chaque édition. Les chefs organisateurs adorent transmettre leur savoir et leur passion. C’est un véritable plaisir pour moi de faire partie du jury niçois et d’offrir à des pâtissiers amateurs, qui réalisent chaque année des prouesses avec leurs macarons, du matériel de cuisine dont je sais qu’ils sont friands.

Femmes entrepreneurs, Sophie Muia grossiste pour boulangers, pâtissiers, restaurateurs

MLR : Quelles sont vos projets ou vos grands espoirs pour les années à venir ?

SM : bien-sur voir davantage de femmes en cuisine et en pâtisserie (sourire). Je pense que c’est en bonne voie.
J’ai également pour objectif de développer notre site marchand en Europe. L’Angleterre et l’Allemagne sont intéressants pour nous. En effet, là bas, des chefs peinent à trouver certains ustensiles de pâtisserie ou certaines couvertures de chocolat.

Et pour finir, mon rêve secret, qui ne le sera plus (sourire), être partenaire d’une émission culinaire de télévision, pour rencontrer des chefs que j’admire … 

L’appel est lancé Sophie !!!

Et si vous cherchez le site de Sophie, Génération Cooking c’est ici 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge