Transmettre les bonne bases de l’alimentation à son enfant


Le rapport à la nourriture des plus jeunes n’est pas chose simple
. Bon nombre d’entre eux viennent en effet, un jour ou l’autre, à la bouder. 

Ne vous découragez pas car ce problème est, le plus souvent, éphémère.

Ne vous précipitez pas donc chez le psy au moindre petit symptôme ; pensez à mettre toutes les chances de votre côté en reprenant les rênes. C’est notre rôle de parents que d’éduquer nos enfants et l’alimentation ne fait pas exception à la règle.

Pour les Nations Unies un repas sain doit contenir les nutriments essentiels aux développement global de l’enfant. 

Les études le montrent : un enfant avec une alimentation saine et équilibrée a plus de chances d’être en bonne santé une fois adulte. Un bon apport alimentaire stimule le système immunitaire.

Alors comment s’en sortir à l’époque  de la permissivité,  de l’enfant roi ? Un époque ou le trop gras, le trop sucré, trop salé et le manque de temps sont légion ?

Voici quelques astuces

…pour lui faire découvrir ou redécouvrir les bienfaits et plaisirs de la table.

Transmettre les bonne bases de l'alimentation à son enfant

  • mettre en place de vrais repas familiaux avec tous ses acteurs
  • créer une atmosphère détendue, un moment agréable, un instant de trêve familiale où chacun peut s’exprimer est c’est très important. En effet, si le repas est agréable, l’enfant sera détendu, concentré sur l’instant présent et aura envie de les vivre de nouveau .
  • bannissez les autres occupations à table : pas de télévision, ni de téléphone, pas de jeux ! Bref pas de choses captant l’attention de l’enfant ailleurs que sur son assiette.
  • bien entendu pas de snacking ou grignotage entre les repas, pas de malbouffe sauf moments choisis et surtout pas devant l’ordinateur ou la télévision.

Vous avez donc là une des bases d’une bonne alimentation.

Seul le goûter peut être pris seul

 

Transmettre les bonne bases de l'alimentation à son enfant

cuisiner ensemble

Préparer des repas avec l’enfant, les transformer en moments de complicité et d’échange, voilà l’idée.
L’enfant se voit alors délégué un vrai rôle, il est acteur comme vous. Ce sentiment d’importance stimule également son envie de manger par la suite. Inventer des recettes ensemble c’est le must. N’hésitez pas à donner un nom à vos créations communes.

apprendre à portionner et à associer les aliments

Composez vos repas à deux ou plus en préparant des portions de fruits et légumes, légumineuses, céréales, viande, produits laitiers, égales et raisonnables. Une méthode que votre enfant reproduira par la suite et tout au long de sa vie.

Transmettre les bonne bases de l'alimentation à son enfant

composer des assiettes colorées

Jouer avec les couleurs naturelles des aliments pour créer l’envie. Elles stimulent le visuel de l’enfant, lui donnent envie de goûter. Elle permettent de lui faire découvrir les nuances et les goûts des produits.

dresser une jolie table

Aujourd’hui il est facile de trouver de jolis couverts ou assiettes pour magnifier les repas. Les enfants sont comme nous, si la table est jolie, ils viendront eux aussi s’y installer avec plus de plaisir. L’imagination est sans limites alors amusez-vous.

privilégier les desserts naturels et sans sucre ajouté

Intégrer des fruits secs, ou cuisinés est essentiel. Stop aux crèmes desserts à double ou triples recettes, aux produits gras et hypercaloriques transformés par l’industrie agroalimentaire.
Plus le temps passe, plus les industriels ajoutent des calories et enlèvent le goût naturel des ingrédients pour trouver un consensus gustatif qui leur permettra de vendre plus à moindre coût.
Parvenir à trouver un sorbet sans coulis ou une simple mousse au chocolat sans crème,  sans bonbons, céréales ou conservateurs est en soi un exploit.
Retournez vers les choses simples, les laitages types petits suisses, yaourts natures avec un peu de sucre, de miel ou de confiture. C’est tellement bon.

être le référent de l’enfant signifie montrer l’exemple

Nous sommes leur modèle,  alors exit les aliments non sains devant lui la majorité du temps.
Réservez vous des moments plus gourmands, plus cool, deux fois par semaine. Cuisinez des plats gourmands : gâteaux, tartes ..
Créez des pics de bonheur culinaire tels le repas du dimanche de notre enfance (enfin pour ou quarantenaires)
Crédit photo Flick’r Creative Commons:  Brian Warren ,  Lars Plougmann ,  fred_v, Donnie Ray Jones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge