RHF, le projet de loi en faveur des consommateurs

Restauration hors foyer RHF, vers un projet de loi en faveur des consommateurs ?

Le projet de loi visant à renforcer les droits des consommateurs a été adopté hier à l’Assemblée nationale : restauration, téléphonie, e-commerce….

L’objectif annoncé : limiter les pratiques jugées abusives envers les consommateurs de certains professionnels notamment dans la restauration.

RHF, le projet de loi en faveur des consommateurs ?

Parmi toutes les règles adoptées voici celles relatives au domaine qui nous intéresse :

−  Ouvrir le dispositif des titres restaurant, actuellement exclusivement papier, à des supports dématérialisés

−  Obligation pour les restaurateurs d’indiquer les conditions d’élaboration des plats, selon des modalités définies par décret.

Ok pour la première. Pour la seconde nous pourrions en débattre pendant des heures.

Ne s’agit-il pas là d’une fausse bonne idée ?

Contraindre les restaurateurs à indiquer l’usage ou pas de produits frais ne sera pas le gage irrefutable d’une prestation culinaire de qualité.

Les conditions de transport, de stockage et d’hygiène de ces denrées dites fraîches sont à considérer.

« Produit frais » ne veut pas forcément dire produit de qualité, on trouve beaucoup de qualités différentes.

RHF, le projet de loi en faveur des consommateurs ?

 Dans le slide ci-dessus, les deux premières catégories ne sont pas forcément les moins bonnes. Sous vide ou surgelés, les conditions d’hygiène sont maîtrisées et les risques diminués pour les restaurateur et le client.

Exemple : Picard, le meilleur ami des parisiens actifs, propose de très bons produits, souvent meilleurs que ce que vous pouvez acheter en méga grande distribution. Pour les restaurants c’est la même chose.

Une obligation d’affichage au grand public, des contrôles d’hygiène, des labels, des certifications doivent être renforcés, les filières d’appro surveillées, sont des actes significatifs allant dans le sens du consommateur.

Le développement de la traçabilité des produits sur un menu est une bonne idée mais difficile à mettre en oeuvre lorsque l’on achète du frais (dont la provenance change souvent).

J’attends avec impatience les décrets d’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge