Reprendre ses études en patisserie

Reprendre ses études en patisserie

Il faut bien l’avouer je suis désormais arrivée à la quasi moitié de ma vie, à un âge ou je tutoie presque tout le monde alors que tout le monde s’adresse à moi avec un « vous » conventionnel. Bref dans deux ans la quarantaine.

un entourage enthousiaste

En annonçant à mon entourage que je souhaitais, en plus du reste, passer mon CAP pâtissier en candidat libre, dans un domaine si différent de celui de mon parcours professionnel, j’ai été hyper surprise de constater autour de moi enthousiasme et curiosité. Certains me qualifiant même de personne courageuse.

Les premières mots prononcés en réaction à cette annonce sont presque toujours les mêmes :

pourquoi tu ne fais pas Masterchef ? ou une autre émission avec un concours de cuisine ou de pâtisserie ?

Cette dernière discipline semble véritablement passionner les foules et pas une soirée entre amis ne se passe sans qu’on me bombarde de questions sur le sujet. Venez avec des desserts faits maison pour illustrer vos propos et vous n’aurez aucune chance de parler d’autre chose. Ne reste que l’hypothèse de l’arrivée d’un super héros pour venir vous sauver.

Offrir le fruit de vos efforts, voir les yeux des autres briller lorsque vous expliquez comment vous fait, combien d’heures vous avez mis pour réaliser la recette….Les gens aiment se délecter de ce que vous avez mis beaucoup de temps à élaborer et c’est génial. C’est un  sentiment incroyablement gratifiant que de voir les autres apprécier ce que vous leur avez préparé.

Côté proches, tous les jours, j’en viens à redouter qu’ils ne m’inscrivent à une émission de téléréalité à mon insu.

Notez qu’il que l’accès à des formations parallèles pour les adultes qui travaillent et peu couteuses sont denrée rare.

les possibilités de formation

CMA (cours municipaux pour adultes) est la formation la moins chère du marché pour vous aider à préparer votre CAP pâtissier. 6 mois de formation à raison d’un cours de quelques heures une fois par semaine. Après les inscriptions, les postulants sont convoqués pour une épreuve écrite et un oral. Si vous êtes réellement motivé, car les places sont chères, sachez le signifier à vos interlocuteurs. ceci est un point clé de différentiation entre les candidats pour les sélections.

Je vous conseille vivement, si vous souhaitez devenir pâtissier professionnel de vous trouver un stage en entreprise pour compléter le tout et être certain d’obtenir votre CAP et une vraie formation.

Si vous avez le droit à des congés formation, il existe des modules sur quelques semaines, quelques mois à souscrire dans des écoles spécialisées type EBP à Paris. Ces formations sont financables par tout un tas d’établissement de droit à la formation.

Enfin vous pouvez compléter, enrichir ponctuellement vos connaissance en suivant des cours ou stages dans des grandes maisons : L’école Lenôtre, Ateliers Guy Martin, Ecole Internationale de PâtisserieL’Ecole de cuisine d’Alain Ducasse…mais là il vous faudra payer.

je vous embrasse les sucrés à très bientôt.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge