Le Liban à deux pas de la porte d’Auteuil, Solemar

Mon premier souvenir de cuisine libanaise date de mes années estudiantines. Nous adorions nous rendre entre copines dans un restaurant libanais de la rue de Longchamp. Nous nous régalions certes mais ce qui nous attirait là-bas c’était surtout la présence d’une voyante qui ne s’est trompée sur aucune de ses prédictions… ou presque.

C’est l’une de mes amies, blogueuse elle aussi, mariée à un beyroutin, qui m’a véritablement initiée à ces saveurs méditerranéennes et orientales. Au fil du temps, j’ai pris goût à cette cuisine familiale si fine, si parfumée, si exigeante, de par le temps qu’elle nécessite. J’ai découvert les meilleures épiceries orientales de la capitale, participé à la préparation de mon premier taboulé avec le frère du mari de mon amie, premier moutabal seule quelques années plus tard…

Je crois que c’est clair, je suis une amoureuse de la cuisine libanaise et de sa convivialité alors pour alimenter mes amours culinaires, direction un restaurant situé à quelques centaines de mètres de chez moi : Solemar

Le Liban à deux pas de la porte d'Auteuil, Solemar

cadre

Un restaurant discret en façade avec deux baies vitrées. Une trentaine de places assises dans une ambiance colorée qui rappelle celle du fameux traiteur Noura : aubergine, violet, gris.

Des fauteuils capitonnés, de jolies tables en bois. Une jolie vaisselle. Ambiance orientale chic sans chichi.

cuisine

libanaise traditionnelle

Des mezzes bien entendu – les plats les plus connus et plus encore – une carte à taille humaine qui laisse espérer que tout est fait maison et frais

repas

Assortiment de mezzes pour 2

Le Liban à deux pas de la porte d'Auteuil, Solemar

Du froid, du chaud, le tout accompagné de pain libanais.

Les plats sont fins, parfumés et en quantité

Impossible d’avaler un plat après une telle entrée.

Habrat nayée

Le Liban à deux pas de la porte d'Auteuil, Solemar

Mon coup de coeur, une vraie découverte !

De la viande d’agneau crue pilée assaisonnée que l’on déguste avec une divine et douce crème d’ail et quelques feuilles de menthe fraîche. Une sorte de tartare oriental.

Baklawas

Le Liban à deux pas de la porte d'Auteuil, Solemar

Le saviez-vous ?

Les balkawas sont des pâtisseries confectionnées à base de feuilles de pâte très fines graissées, ou beurrées. Elles sont plus fines que celles de filo. Ces desserts ont un feuilleté incomparable à condition qu’ils soient frais, ce qui est le cas ici. Traditionnellement on y trouve miel, noix, noisettes, amandes, pistaches

Un petit format mais idéal compte tenu de ce que nous avons déjà goûté et du nombre calories contenues dans chacun.

équipe

Ici le service est sympathique, courtois, efficace. Elias, le propriétaire et Hénia officient en salle avec gentillesse et discrétion. En cuisine la soeur du propriétaire. ici la cuisine libanaise prend tout son sens.

petits bémols

  • j’aurais bien aimé voir plus de plats inconnus à la carte
  • un estomac trop petit pour tout goûter

en bref

Lieu chic oriental

Cuisine libanaise traditionnelle

Pourquoi y aller

pour découvrir ou apprécier une cuisine maison

Pourquoi y retourner ?

  • pour goûter le coquelet
  • pour pouvoir déguster un plat
  • pour tester les nombreuses variétés d’Arak

Le prix

assortiment de Mezze pour 2 personnes : 7 entrées chaudes et froides 45€ – Habrat nayée : 12€ et Baklawas (4petites pièces) 6€

La qualité est là, le prix correct.

Le Liban à deux pas de la porte d'Auteuil, Solemar

infos pratiques

 Solemar

56, rue Poussin

75016

Tél. : 01 46 51 47 99.

Tlj sf dim. (dîn). Métro : Porte-d’Auteuil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge