Et vous la conserve vous la préférez comment ?

Hier Oh my Food recevait une partie de sa communauté pour expliquer et échanger sur l’engouement des français pour la conserve en verre !

Christian Pradel, directeur Commerciale et marketing de la marque Le Parfait et Patricia Boulos, nutritionniste, ont répondu à nos questions lors d’un petit déjeuner sympathique.

La conservation des aliments est un sujet important en matière de nutrition. Bien conserver signifie tenter de sauvegarder le meilleur des produits concernés (goût, textures, valeurs nutritives..).

En tant de crise et dans une société de consommation qui en veut toujours plus, c’est une façon, une action parmi d’autres pour éviter le gaspillage alimentaire dont le Ministère de l’Agriculture parle beaucoup ces dernières semaines. On prépare des fruits et des légumes en pleine saison lorsqu’ils sont mûrs, beaux et les moins chers. On les consomme toute l’année sans additifs !

La conserve en verre se garde et se recycle, elle est naturelle et ne consomme pas d’électricité une fois préparée au contraire d’un congélateur !! Enfin cocorico, ce produit est made in France comme le revendiquerait fièrement un autre de nos ministres amateur de marinières.

Et vous la conserve vous la préférez comment ?

Stérilisation vs congélation

Patricia Boulos nous explique qu’il n’y a pas de réelle différence au niveau des nutriments mais qu’il en existe au niveau du goût et des textures. Nos congélateurs ménagers ne conservent pas aussi bien que ceux des industriels. Les aliments subissent des changements alors même qu’ils sont conservés au froid (formation de cristaux que nous connaissons tous). Résultat une fois décongelés, les textures ont changé, les produits sont plus secs…Bien entendu pour que cela soit vrai, les bocaux doivent subir un traitement thermique et être conservés à l’abri de la lumière dans un lieu sec et frais.

Traitement thermique ? 

Le traitement quoi ? La destruction des bactéries des produits grâce à l’action de la chaleur et l’absence de contact avec l’air. C’est bien joli tout ça mais ma grand-mère a oublié de me léguer son stérilisateur ! De toute façon, même avec la meilleure volonté du monde, je n’aurais pas eu la place de le stocker dans ma cuisine parisienne. Une fois de plus, c’est une idée reçue. Bien entendu le top c’est le stérilisateur mais on peut très bien le faire avec une cocotte, ou une grande casserole, un thermomètre, un chiffon et un couvercle. Le traitement thermique peut même se faire au bain-marie au four, bonne nouvelle non ?

Les différentes étapes du process sont expliquées ici

Les aliments, les préparations se conservent donc par stérilisation (traitement thermique). Ils peuvent l’être également par l’alcool, le sel (salage à sec et saumure : eau + sel) ou grâce à l’action du sucre (confiture).

Je vous recommande le très joli livre Bocaux compotes & confitures – aux Editions hachette cuisine pour avoir plein d’idées de recettes originales et simples à réaliser ou encore  le site internet de la marque de bocaux pour accéder à une mine de vidéos tutoriels.

Et le temps dans tout ça ?

Détrompez-vous, lecteur ! Le temps passé à préparer vos plats est le même que si vous les cuisiniez normalement, la décongélation en moins. Avec le bocal réchauffe directement ou pas et ça c’est pratique ! Et si vous prépariez plusieurs rôtis d’avance au cas où des invités surgiraient chez vous comme ça pour déjeuner ? Et bien oui le rôti peut aussi de vêtir de verre.

Bref c’est, pratique, convivial et oui les bocaux ça s’offre, ça se troque, se prépare et se partage à plusieurs. Un défaut ? Ah oui, c’est un peu lourd mais bon en fait on s’en fiche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge